Le guide du mémoire

Les conseils mémoire

Le mémoire est l’ultime travail de recherche approfondi, dont le but est de mettre en exergue la capacité de l’étudiant à apporter des réponses aux questions de la problématique du sujet traité. Or, sa rédaction, qui suit un schéma bien déterminé, est loin d’être évidente. D’où l’objectif de cette rubrique qui consiste en une aide à la rédaction et à l’impression d’un mémoire.

Qu’est ce qu’un mémoire ?

Avant de foncer tête baissée dans la rédaction de son mémoire, il est essentiel de définir ce que c’est qu’un mémoire.

Dans le cadre d’une formation diplômante, le mémoire peut être défini comme étant le travail individuel mené par l’étudiant, effectué sous la responsabilité d’un directeur et qui débouche sur un rapport écrit évalué lors d’une défense orale publique[1]. La défense de mémoire, appelée également soutenance de mémoire, a généralement lieu face à un jury.

Le mémoire, souvent assimilé à un document rédigé par l’étudiant à la fin de ses études ou du moins à la fin d’un cursus universitaire, lui permet de présenter et de défendre son opinion à propos d’un sujet donné, sur la base d’une série de faits et devant aboutir à une recommandation ou à une conclusion.

Pour réussir la rédaction de son mémoire, il est essentiel de bien définir ce qu’est un mémoire et se poser les questions suivantes : Quel est son objectif principal ? Quelle est la problématique à traiter dans le sujet ? Quelle est la contribution de l’étudiant dans la résolution de la problématique ? Toutes ces questions permettent de cerner l’importance du mémoire dans le cadre d’une formation diplômante.

Les types de mémoire

Selon la formation, le niveau universitaire, et le cursus universitaire choisi, il existe plusieurs types de mémoires. En effet, les objectifs diffèrent suivant le niveau de l’étudiant.

Le mémoire de fin d’études, en plus de l’exposition des faits, doit contenir une analyse rigoureuse du sujet traité, mais également doit mettre en exergue une appréciation critique, soulevée par l’étudiant.

Un mémoire de master, concentré sur l’exposition des outils ou de la méthodologie est généralement l’étude de faisabilité d’une thèse ou du mémoire de recherche. Il s’agit en effet d’un mémoire basé sur l’analyse des faits ou des phénomènes observés sur le terrain.

Le mémoire de recherche qui normalement fait suite au mémoire de master, consiste à apporter des solutions aux problématiques soulevées par le sujet choisi.Cela consiste à vérifier la véracité des théories ou des hypothèses, par des travaux d’observation des faits étudiés sur le terrain.

Le mémoire professionnel est le fruit de l’expérience de l’étudiant au sein d’une entreprise. Il doit éclairer une situation problématique, et apporter sa contribution pour résoudre un problème y afférent. Pour cela, il mettra en évidence son élaboration personnelle, en tenant compte de ses observations critiques.

Comment rédiger un mémoire ?

Bon nombre d’étudiants peinent sur la rédaction de leur mémoire et pour cause, c’est un travail de longue haleine à l’issu duquel l’étudiant démontre sa capacité de réflexion sur une problématique liée au sujet traité. Il y apporte sa contribution dans la résolution du problème, sous forme de recommandation ou de conclusion. Or, il faut étayer son opinion par des faits.

L’article intitulé comment rédiger un mémoire développe les détails sur les étapes à suivre pour la rédaction du mémoire. Pour réussir sa rédaction de mémoire, il faut procéder par étape tels que :

  • Choisir le titre du mémoire en mettant en évidence l’objet du sujet à traiter, de préférence un sujet bien maitrisé par l’étudiant.
  • Identifier une problématique originale, autour de laquelle sera axée l’étude,
  • Déterminer une méthodologie de mémoire en choisissant ses hypothèses et les démarches à suivre pour les confirmer, les infirmer ou les affiner.
  • Rédiger un plan de mémoire en reprenant toutes les questions énoncées dans la problématique.
  • Identifier les grandes lignes ou idées directrices à annoncer dans l’introduction.
  • Identifier les réflexions innovantes qui servent de réponses à la problématique, à mettre en exergue dans la conclusion.

Exemple de mémoire

Selon le type de mémoire à rédiger il est possible de s’inspirer d’un exemple de mémoire, pour découvrir ce qu’il faut faire lors de la rédaction de son mémoire.

Dans la plupart des cas, on retrouve les mêmes gabarits, entre 50 et 100 pages voire plus. Les étapes ou démarches essentielles à la rédaction de mémoire y sont mentionnées. Ainsi, dans chaque exemple de mémoire, on retrouve :

L’introduction : qui consiste à informer le lecteur sur les questions traitées, la méthodologie adoptée, ainsi que l’énoncé du plan qui est la réponse à la problématique.

Le plan du mémoire et les méthodes adoptées comme l’analyse de littérature spécifique, des enquêtes menées sur terrain, ou encore des études de cas.

Le corps du mémoire, développé en plusieurs parties qui sont subdivisées en chapitres puis en sections. Ce corps du mémoire délimite le contexte de l’étude, met en évidence les observations réalisées et se termine par la recommandation ou les réflexions de l’étudiant sur la situation étudiée.

La conclusion, relativement courte, résume la réponse à la problématique, c’est-à-dire, la confirmation ou l’infirmation des hypothèses énoncées.

Les documents annexes qui servent à étayer les travaux de recherches effectuées tels que la bibliographie et les annexes.

Faire la reliure d’un mémoire

Une fois toutes les parties rédigées, on passe à la reliure du mémoire. La rubrique faire la reliure d’un mémoire, montre tous les détails pour réussir son mémoire.

Cette partie consiste à insérer toutes les autres sections utiles comme les remerciements, le sommaire, la liste des abréviations et des acronymes, le glossaire, en plus de la page titre et de la page de couverture.

Les remerciements, le sommaire, les tables des abréviations et des acronymes se placent au début du document tandis que les annexes et la bibliographie se placent à la fin du document.

Voici comment doit-être structuré un mémoire avant de procéder à sa reliure :

Le mémoire commence par une page de couverture, qui contient des informations telles que le nom de l’établissement, le titre du mémoire, le type de diplôme, la discipline dans laquelle est soutenu le mémoire, le nom de l’étudiant, le nom du directeur du mémoire et la date.

Viennent ensuite la page de garde (page blanche) suivie de la page titre, fidèle reproduction de la page de couverture, puis la page de remerciements, le sommaire, les tables des abréviations et le contenu du mémoire.

 

[1]Définition d’un mémoire https://www.unil.ch/ssp/fr/home/menuinst/…/memoire/quest-ce-quun-memoire.html